Dentalcare logo

Ce qu’il faut savoir au sujet du blanchiment

Numéro du cours: 491

Effets secondaires

Toutes les méthodes de blanchiment au chlore peuvent causer des effets secondaires, mais tous les patients ne les présenteront pas. L’effet secondaire le plus commun est la sensibilité dentaire accrue et l’irritation gingivale.1,3,8,9,13,24,25 Les effets secondaires ont tendance à être de courte durée, s’atténuant après que le blanchiment au chlore ait cessé. On étudie les effets du blanchiment au chlore depuis 30 ans et aucun problème systémique durable ou de santé bucco-dentaire n’a été découvert.3

Sensibilité dentaire: les patients doivent être informés que la sensibilité dentaire est un effet secondaire commun du processus de blanchiment au chlore. Elle peut se développer tôt dans le processus; donc, il importe de prendre les mesures pour la minimiser avant qu’elle commence pour le bien-être du patient, étant donné qu’il est toujours mieux de prévenir que de guérir. La sensibilité peut se produire si l’écoulement de liquide à l’intérieur des tubules dentinaires augmente. Lorsque les tubules sont obstrués, par exemple par la boue dentinaire, il y a moins d’écoulement de liquide. Toutefois, au cours du processus de blanchiment au chlore, l’oxygénation qui se produit entraîne l’élimination de la boue dentinaire. Par conséquent, la sensibilité passagère peut se développer chez certains patients.

Ressentir de la sensibilité dépend de différents facteurs comme : la concentration de l’agent de blanchiment au chlore, le temps de contact du chlore sur la dent, la fréquence du blanchiment au chlore et la propension à la sensibilité/antécédents de dents sensibles de la personne.1,3,8,24 Bien que des revues/méta-analyses systématiques n’ont pas démontré de différences en matière de sensibilité dentaire en comparant les techniques en cabinet dentaire et celles à domicile, des concentrations plus faibles (PU à 10 %) sont normalement favorisées afin de minimiser le risque chez le patient.14,21,24Recommander l’application en cabinet d’un agent de désensibilisation, comme un vernis dentaire à base de fluorure, avant le traitement, ou utiliser un dentifrice contenant du fluorure stanneux ou du nitrate de potassium deux semaines avant le blanchiment au chlore peut contribuer à minimiser la sensibilité.25

Irritation gingivale Si le PH vient en contact avec le tissu gingival, il peut irriter les muqueuses. Cela peut prendre l’apparence d’une marque blanche ou d’une brûlure sur du tissu. L’irritation gingivale est plus fréquente avec le blanchiment au chlore à domicile quand les gouttières fabriquées sur mesure ou obtenues en vente libre sont mal ajustées, lorsque trop de gel est appliqué dans les gouttières ou quand le patient les porte plus longtemps qu’indiqué dans les directives.4,25 La dose unitaire uniforme qui se trouve sur une bande de blanchiment au chlore peut aider à prévenir l’application excessive de gel et son contact direct avec la surface des dents peut minimiser le contact avec le tissu gingival. Lorsque des concentrations élevées de PH sont utilisées, comme c’est le cas en cabinet, des mesures pour recouvrir et protéger le tissu gingival doivent être prises afin de veiller à ce que le chlore ne cause pas de tort.25

Autres effets secondaires: des maux de tête, des douleur à l’ATM, des maux de gorge, des douleurs gastriques, de l’érosion dentaire, des dommages pulpaires et des possibilités accrues de déminéralisation associée au blanchiment au chlore des dents ont été signalés occasionnellement.1,8,9,25 On a étudié l’intégrité des matériaux de restauration dentaire après blanchiment au chlore in vitro montrant la possibilité d’effet négatif.3,9