Dentalcare logo

Ce qu’il faut savoir au sujet du blanchiment

Numéro du cours: 491

Indications pour le blanchiment au chlore

Tandis que de nombreux patients peuvent faire preuve de curiosité à l’égard du blanchiment de leurs dents, les professionnels de la santé dentaire doivent comprendre quels patients sont des candidats idéaux pour le blanchiment et la façon d’intégrer le blanchiment au chlore dans un plan de traitement. Un examen bucco-dentaire complet qui comprend la vérification des antécédents médicaux et la consignation des allergies potentielles, s’informer à savoir si le patient souffre de sensibilité dentaire, se questionner sur l’étiologie de la décoloration ou des taches et vérifier les signes d’infections ou de maladies bucco-dentaires possibles, sont nécessaires pour commencer le processus.3

Un candidat idéal pour le blanchiment est un patient en santé avec une dentition permanente, ayant préférablement au moins 14 ans. Ce patient doit également avoir la volonté de se conformer aux directives et d’avoir la capacité de comprendre les effets secondaires possibles et la façon de les prendre en charge. Il vaut mieux éviter les contre-indications énumérées au tableau 2.

Tableau 2. Contre-indications au blanchiment au chlore des dents

Contre-indicationsRaisons
AllergiesVeiller à ce que le patient n’ait d’allergies à aucun des ingrédients du produit de blanchiment. Si cela est une possibilité, d'autres options peuvent être envisagées afin d'améliorer leur esthétique. Aucun signalement de sensibilité allergique au PH ou au PU n’a été documenté.9
Sensibilité dentaireLe blanchiment au chlore peut causer une sensibilité passagère chez des patients, qui disparaît habituellement lorsque le traitement cesse.1,8 Se renseigner au sujet de la sensibilité actuelle du patient ou celle ressentie dans le passé aidera à gérer les attentes du patient et offrira la possibilité d'un traitement préalable afin d’éviter des problèmes lors du processus de blanchiment.
GrossesseLes patientes enceintes ne sont généralement pas incluses dans les études de recherche telles sur les agents de blanchiment. Donc, il n'existe pas de résultats de recherche pour cette population. Par conséquent, il n’y a pas de preuves indiquant s'il est sécuritaire ou non d’effectuer un blanchiment des dents au chlore au cours d'une grossesse. Ainsi, il est toujours mieux d’éviter le blanchiment au chlore jusqu’à ce que le bébé naisse afin de ne prendre aucun risque.3,8
Restaurations antérieures Les agents de blanchiment au chlore n’éclairciront pas les restaurations. Si des restaurations sont nécessaires ou si le patient a déjà des restaurations, il est important de gérer les attentes en renseignant le patient à l’effet que seule la structure des dents environnantes serait éclaircie et non là où les restaurations se trouvent. Les patients devraient blanchir leurs dents avant d'avoir de nouvelles restaurations ou de remplacer des restaurations existantes, afin que la teinte puisse être agencée lorsque la restauration est mise en place.
Enfants et adolescentsOn décourage le blanchiment au chlore des dents jusqu’à l’éruption complète des dents permanentes (au moins après l’âge de 14 ans).3,10 Les dents primaires ont un émail plus mince et des chambres pulpaires plus grandes qui sont plus près de la surface externe que les dents permanentes.11 En raison de ces facteurs, une dent primaire peut être plus sensible aux effets indésirables, et un enfant pourrait ne pas avoir la capacité de comprendre entièrement les risques ou les séquelles que pourrait entraîner l’intervention. Les dents primaires ont également tendance à avoir une teinte bleuâtre/blanche, tandis que les dents permanentes peuvent apparaître plus grises/jaunes.11 Une différence dans la teinte peut être plus évidente lorsqu'un enfant a une dentition mixte. Les lignes directrices probantes pour cette population ne sont pas établies et exigent plus de recherche.3,10
Maladie parodontaleIl est nécessaire de traiter la maladie parodontale et de se concentrer sur l’importance de la santé avant de planifier un traitement comprenant un traitement cosmétique tel que le blanchiment au chlore. Si un patient tient à faire blanchir ses dents, cette occasion peut servir de motivation pour l’encourager à prendre les mesures nécessaires afin de rétablir la santé de ses dents. L’éducation à l’égard de l’importance des bons soins à domicile, du régime alimentaire et du lien entre les maladies parodontales et les taches possibles peuvent également motiver le patient à faire le nécessaire pour avoir des dents en santé et sans taches.3
Caries et restaurations défaillantesUne restauration qui n’est pas étanche ou une carie active peut causer des taches sur les dents. Le blanchiment au chlore n’éliminera ni ne réparera une carie.3 La santé doit toujours être établie en intégrant la planification de tout travail nécessaire, avant de se préoccuper de considérations esthétiques. Seule exception : si la carie/restauration est sur une dent antérieure, étant donné qu'il peut être approprié d’effectuer le blanchiment avant la mise en place d’une restauration finale, puisque les restaurations ne s’éclairciront pas par la suite.3,8