Dentalcare logo

Matière à réflexion : La relation entre la santé buccodentaire et la nutrition

Numéro du cours: 583

Implications des aliments dans les maladies parodontales

L’alimentation et la maladie parodontale ne sont pas aussi clairement connectées que l’alimentation et les caries dentaires. L’état nutritionnel global peut affecter la susceptibilité de l’hôte et influer sur la progression de la maladie. Une bonne nutrition peut avoir un effet protecteur en augmentant la résistance à l’infection parodontale et en minimisant sa gravité tandis que la malnutrition peut réduire la résistance à l’infection parodontale. Les bactéries sont les principaux facteurs étiologiques de la maladie parodontale, mais l’alimentation joue un rôle important dans la progression et la gravité de la maladie chez l’hôte.11

Tous les nutriments sont nécessaires pour la synthèse des tissus ainsi que des structures de la bouche et les maintenir en bonne santé tout au long de la vie, renforcer le système immunitaire afin qu’il puisse combattre les infections et aider à la cicatrisation des plaies. Le tableau 6 décrit les nutriments pour la santé buccodentaire, leurs rôles et les effets des carences.

Tableau 6. Nutriments importants pour un parodonte sain.

Vitamine D
  • Absorption du calcium, du phosphore et du magnésium
  • Carence liée à une maladie parodontale
  • Métabolisme osseux
Vitamine A
  • Constitue et entretient l’épithélium
  • Fortifie le système immunitaire
  • Fonction des glandes salivaires
Vitamines du groupe B
  • Formation de nouvelles cellules
  • Cofacteur pour les nutriments
  • Cicatrisation parodontale
  • Synthèse de collagène (biotine)
Protéines
  • Favorise le maintien de la croissance et la réparation de tous les tissus
Vitamine C
  • Aide à la formation du collagène
  • Une carence entraîne une gingivite causée par l’acide ascorbique
  • Fortifie la réponse immunitaire
Fer, zinc
  • Aide à la formation du collagène
  • Cicatrisation des plaies
  • Régule l’inflammation
Calcium
  • Forme et maintient le processus alvéolaire
Les lipides
  • Les acides gras oméga-3 ont des propriétés anti-inflammatoires
  • L’obésité est un facteur de risque de maladie parodontale
Les fibres
  • Contrôlent la glycémie et la réponse inflammatoire
  • Carence liée à l’inflammation parodontale
Les probiotiques
  • Renforcent le système immunitaire
  • Inhibent la colonisation des microorganismes nuisibles
  • Peuvent réduire les lactobacilles

Obésité et santé buccodentaire

L’obésité, un problème de santé caractérisé par l’excès de graisse corporelle, est diagnostiquée lorsque l’indice de masse corporelle (IMC) d’une personne est supérieur à 30.11 L’obésité est un facteur de risque de maladie parodontale en raison des pics dans le métabolisme du glucose sanguin, ce qui entraîne une réaction inflammatoire de l’organisme. Un individu mal nourri peine à combattre les infections et les inflammations. Une étude récente du Third National Health and Nutrition Examination Survey a montré que l’indice de masse corporelle est positivement lié à la sévérité de la perte de l’attache parodontale. Les flèches noires indiquent les relations établies et les flèches bleues indiquent les associations proposées.11

Diagramme indiquant que l’indice de masse corporelle est positivement lié à la sévérité de la perte d’attache parodontal