Dentalcare logo

Hygiène des mains

Numéro du cours: 590

Dermatite de contact irritante

La réaction la plus courante associée à l'utilisation fréquente et répétée de produits d'hygiène des mains est la dermatite de contact irritante (DCI). La DCI est une dermatite non immunologique caractérisée par une sécheresse, des démangeaisons ou une sensation de brûlure; la peau peut être « rugueuse » et apparaître érythémateuse, squameuse ou fissurée. Ces signes et symptômes de DCI sont similaires à ceux associés à la dermatite de contact allergique (DCA), qui peuvent être écartés par des tests d'allergie.

Les détergents endommagent la peau en (1) dénudant la couche cornée, (2) épuisant ou réorganisant les fractions lipidiques intracellulaires, (3) diminuant la cohésion des cornéocytes, et (4) réduisant la capacité de fixation de l'eau de la couche cornée.21, Parmi les autres facteurs qui contribuent à la DCI, citons l'utilisation d'eau chaude, le décapage physique de la couche cornée lors du frottement, la qualité des serviettes en papier utilisées, les forces de cisaillement associées au port et à l'enlèvement des gants et la faible humidité relative (mois d'hiver).

La DCI peut également être causée par l'agent antimicrobien ou par d'autres ingrédients d'un produit. La DCI est le plus souvent signalée avec les iodophores. Après un examen exhaustif des données disponibles, le CDC a conclu que les désinfectants à base d'alcool sont les antiseptiques disponibles les plus sûrs et que l'éthanol est généralement moins irritant que l'isopropanol.16, Cependant, le lavage des mains après chaque utilisation d'un désinfectant à base d'alcool peut contribuer au développement de la DCI et n'est recommandé qu'après 5 à 10 applications.