Dentalcare logo

Aérosols dans les cabinets dentaires : Meilleures pratiques pour la sécurité des patients et des praticiens

Numéro du cours: 619

Maladies infectieuses associées aux aérosols

Mis à part le rhume (rhinovirus et autres virus), plusieurs types de bactéries et de virus ont démontré une transmission de personne à personne en suspension dans l'air (Tableau 2).30,42‑45

Graphique répertoriant les maladies connues à propager par les gouttelettes ou les aérosols.

Tableau 2. Maladies connues pour se propager par des gouttelettes ou des aérosols.30

Pour bon nombre de ces micro-organismes, la charge microbienne globale dans les aérosols et les éclaboussures varie grandement en fonction du statut de la maladie et du micro-organisme particulier.11‑13,25 Par exemple, le numéro de reproduction (R0) diffère considérablement entre les micro-organismes.46 Le R0 est le nombre de cas, en moyenne, qu'un patient infecté causera pendant sa période infectieuse. Ce nombre, dans l'application pratique, est également influencé par la sensibilité globale au sein de la population (p. ex., les taux de vaccination, les taux d'infection antérieurs, l'immunité croisée contre des maladies similaires, la nouveauté d'un agent pathogène).46 Enfin, la probabilité de transmission est également influencée par la sensibilité de l'hôte et des facteurs connexes, comme l'état de santé général, les influences génétiques, l'immunocompétence, les antécédents de vaccination / infection et l'exposition antérieure à des maladies similaires.47,48