Dentalcare logo

Aérosols dans les cabinets dentaires : Meilleures pratiques pour la sécurité des patients et des praticiens

Numéro du cours: 619

Modes de transmission potentiels du SRAS-CoV-2 dans les cabinets dentaires

Les preuves suggèrent que le SRAS‑CoV‑2 peut être transmis directement d'une personne à l'autre par des gouttelettes respiratoires et une transmission indirecte médiée par le fomite.4,5 Une excrétion virale par des personnes asymptomatiques a été rapportée pendant une période prodromique asymptomatique allant jusqu'à 14 jours avec un potentiel d'excrétion virale allant jusqu'à 24 jours.72 Des virus vivants du SRAS‑CoV‑2 ont été isolés de la salive de personnes infectées et la concentration de virus dans la salive s'est avérée dans certains cas être considérablement plus élevée que celle observée sur les écouvillons nasopharyngés.13,73 Sans surprise, les cellules ACE2+ abondent dans les voies respiratoires et l'épithélium des canaux glandulaires salivaires.25,65 Dans l'épidémie de SRAS au début des années 2000 causée par le SRAS‑CoV‑1, les cellules épithéliales des canaux des glandes salivaires ont été les premières cibles d'infection virale.74

La transmission du SRAS‑CoV‑2 est augmentée dans le milieu dentaire en raison du contact interpersonnel étroit entre les personnes impliquées et par la nature des procédures effectuées pendant la prestation des soins dentaires.75-77 Les PSD et les patients sont à risque en raison de gouttelettes contenant des micro-organismes ou d'un contact direct avec les tissus muqueux conjonctivaux, nasaux ou oraux.17-20,30,75-78 De plus, le SRAS‑CoV‑2 peut survivre entre 4 et 72 heures sur des surfaces dures, ce qui peut entraîner une exposition indirecte après avoir touché de telles surfaces.70 La probabilité de telles transmissions peut dépendre de la charge virale de la personne infectée et de la sensibilité de la personne hôte.79 Les voies potentielles de transmission du SRAS‑CoV‑2 dans les cabinets dentaires sont décrites à la Figure 2.

Image schématisant les voies de transmission potentielles du SRAS-CoV-2 dans les cabinets dentaires.

Figure 2. Voies de transmission potentielles pour le SRAS‑CoV‑2 dans les cabinets dentaires.25