Dentalcare logo

Aérosols dans les cabinets dentaires : Meilleures pratiques pour la sécurité des patients et des praticiens

Numéro du cours: 619

Prévention de la transmission des maladies aéroportées dans les cabinets dentaires

Les normes de contrôle des infections ont été initialement développées pour la dentisterie en réponse à l'épidémie de VIH, et comprenaient des précautions standard et basées sur la transmission. En se basant sur de nouvelles preuves concernant le SRAS‑CoV‑2 et d'enquêtes antérieures sur d'autres coronavirus, on pense que la propagation se produit principalement d'une personne à l'autre par le biais de gouttelettes respiratoires parmi les contacts étroits.88 Un contact étroit peut se produire lors de la prestation des soins aux patients et est actuellement défini par le CDC comme : 1) se trouvant à environ 6 pieds (2 mètres) d'un patient atteint de la COVID‑19 pendant une période prolongée (≥30 minutes) ou 2) ayant un contact direct avec les sécrétions infectieuses d'un patient atteint de la COVID‑19. Les sécrétions infectieuses peuvent comprendre des expectorations, de la salive, du sérum, du sang et des gouttelettes respiratoires.88 Il n'existe actuellement aucune donnée fiable pour évaluer le risque de SRAS‑CoV‑2 pendant la pratique dentaire de routine ou pour déterminer si les EPI de routine et les précautions standard utilisées par le PSD sont adéquats pour les protéger.

Les recommandations provisoires du CDC et de l'ADA mises à jour le 7 avril 2020 pour la prévention et le contrôle des infections comprennent :88,89

  • Report des procédures dentaires électives et non essentielles jusqu'à ce qu'elles soient jugées sûres par la santé publique et les autorités gouvernementales.

  • Le PSD et les patients doivent rester à la maison s'ils présentent des symptômes de la COVID‑19 et consulter un médecin selon les recommandations en fonction des symptômes et de l'évaluation du professionnel de la santé.

  • Évaluer et trier les patients à l'aide de la télédentisterie avant une visite dentaire en personne. Évaluer la nature émergente des besoins dentaires du patient et tout symptôme lié à la COVID‑19. Les patients avec COVID‑19 confirmé ou suspecté doivent être recommandés dans le but de communiquer avec le service d'urgence afin de déterminer les options optimales de soins aux patients, même en cas d'urgence dentaire.

  • Si un traitement dentaire urgent ou émergent doit être administré à un patient asymptomatique, le PSD doit alors évaluer la probabilité de production d'aérosols pendant les soins.

  • S'il est peu probable que la procédure nécessaire produise des aérosols, le PSD peut utiliser un EPI de routine et la procédure est considérée comme à faible risque.

  • Si des aérosols sont susceptibles d'être produits, les normes d'EPI suivantes sont recommandées :

    • Masques respiratoires N95 (KN95) ou de niveau supérieur

    • Masque ou lunettes de protection

    • Gants

    • Robe jetable

    • Couvre-têtes

  • Si des masques respiratoires N95 ou supérieurs ne sont pas disponibles en raison de la chaîne d'approvisionnement ou d'autres problèmes, l'utilisation d'un masque chirurgical et d'un écran facial complet doit être portée et les patients doivent être référés pour subir un test de la COVID‑19 après la procédure.

  • Pratiquez à enfiler, à utiliser et à retirer correctement les EPI de manière à éviter l'autocontamination.

  • Procédez à l'hygiène des mains avec un désinfectant pour les mains à base d'alcool avant et après tout contact avec le patient, tout contact avec des matières potentiellement infectieuses, et avant de mettre et de retirer l'ÉPI, y compris les gants. Utilisez de l'eau et du savon si les mains sont visiblement sales.

  • Nettoyez et désinfectez les surfaces cliniques selon les protocoles de désinfection approuvés et en utilisant des désinfectants provenant de nouvelles allégations de pathogènes viraux approuvées par l'EPA (liste N).

    90

  • Dépistez tous les PSD au début de leur quart de travail pour la fièvre et les symptômes respiratoires. Documentez l'essoufflement, une nouvelle toux ou un changement dans la toux et le mal de gorge. S'ils sont malades, faites-leur porter un masque facial et quittez le lieu de travail.