Dentalcare logo

Aérosols dans les cabinets dentaires : Meilleures pratiques pour la sécurité des patients et des praticiens

Numéro du cours: 619

Procédures dentaires associées aux aérosols

La contamination aéroportée pendant les procédures dentaires peut provenir de diverses sources. Les plus importants sont : l'instrumentation dentaire, les sources salivaires et respiratoires.33 Les pièces à main dentaires, les détartreurs à ultrasons et les seringues à air et à eau utilisées dans la pratique dentaire courante peuvent produire des aérosols, qui sont généralement un mélange d'air et d'eau provenant de ces appareils et de la salive du patient.34 Les instruments dentaires, les surfaces à l'intérieur de la salle d'opération dentaire et l'équipement dentaire, lorsqu'ils sont mal nettoyés, stérilisés, stockés ou désinfectés, peuvent également servir de fomites et contribuer à l'infection croisée.

L'environnement buccal est naturellement humide et contient un grand nombre de micro-organismes. La plaque dentaire est une source majeure de ces organismes, contenant plus de 700 agents pathogènes connus,35 mais la bouche abrite également des bactéries des voies respiratoires, y compris le nasopharynx et le système pulmonaire inférieur.30 Le fluide gingival, les débris de la préparation dentaire et les matériaux dentaires peuvent également être aérosolisés pendant les procédures dentaires et contribuer à la transmission de la maladie.36,37

Il a été démontré que l'aérosol et les éclaboussures les plus intenses se produisent lors de l'utilisation de détartreurs à ultrasons et de pièces à main à grande vitesse sans barrage en caoutchouc;30,32,36 cependant, les aérosols dans le milieu dentaire ont également été associés à l'utilisation de pièces à main à faible vitesse, de seringues à air et à eau, de la toux des patients et de radiographie intraorale.34 En raison de la capacité des aérosols à rester en suspension dans l'air et à voyager plus loin que les éclaboussures, une contamination à distance peut se produire et il existe un risque de transmission de maladies, même après que la personne infectée a quitté les environs.34,38-40 Le SRAS‑CoV‑2 peut survivre sur de telles surfaces environnementales pendant de longues périodes.34,41 Le tableau 1 décrit le risque d'aérosols associés aux procédures dentaires.

Graphique démontrant les dispositifs et les procédures dentaires connus pour provoquer une contamination par l'air.

Tableau 1. Dispositifs et procédures dentaires connus pour produire une contamination aéroportée.30