Guide pour le diagnostic clinique différentiel des lésions de la muqueuse buccale
Partie II : Lésions de surface de la muqueuse buccale

Auteur(s) du cours : Michael W. Finkelstein, DDS, MS

Partie II : Lésions de surface de la muqueuse buccale

Il ne faut pas oublier que les lésions de surface de la muqueuse buccale sont des lésions qui touchent l’épithélium ou les tissus conjonctifs superficiels. Elles n’excèdent pas 2 à 3 mm d’épaisseur. Sur le plan clinique, les lésions de surface sont plates ou peu épaisses, mais ne sont pas des inflammations ni des hypertrophies.

Les lésions de surface se divisent habituellement en trois catégories en fonction de leur apparence clinique : blanches, pigmentées, ou vésiculaires-ulcérées-érythémateuses.

Lésions de surface blanches de la muqueuse buccale

Les lésions de surface de la muqueuse buccale qui présentent un aspect blanc, brun ou jaune pâle sont divisées en trois groupes en fonction de leurs caractéristiques cliniques :

  1. Les lésions blanches causées par un épaississement épithélial.
  2. Les lésions blanches causées par l’accumulation de débris nécrotiques sur la surface muqueuse.
  3. Les lésions blanches causées par des modifications sous-épithéliales du tissu conjonctif.

Les lésions blanches causées par un épaississement épithélial présentent un aspec blanc parce que la coloration rosâtre et rougeâtre des vaisseaux sanguins sous le tissu conjonctif est masquée par l’épaississement de l’épithélium. Ces lésions sont asymptomatiques, rugueuses à la palpation et ne s’enlèvent pas en les frottant avec une gaze. Elles sont plates et blanches lorsqu’elles sont sèches.

Trois des lésions blanches avec épaississement épithélial se produisent sur la langue : la langue pileuse, la leucoplasie chevelue et la langue géographique (érythème migrateur).

La langue pileuse* est le résultat de l’accumulation de kératine sur la surface dorsale de la langue. De nombreuses causes ont été envisagées, mais les plus probables sont le manque de stimulation mécanique de la face dorsale de la langue lié à une mauvaise hygiène buccodentaire ou à un régime alimentaire de consistance molle. La lésion se présente sous la forme de papilles filiformes allongées ressemblant à des poils. Les papilles se teintent généralement de brun, de noir ou d'autres couleurs en fonction du régime alimentaire et des habitudes du patient. La langue pileuse n'est généralement pas douloureuse. Ce n’est pas une affection grave, mais il faut la traiter pour des raisons esthétiques et hygiéniques. Le traitement comprend l’utilisation d’une brosse à dents, d’une lame ou d’un brosse-langue pour brosser ou frotter la surface dorsale de la langue. Le pronostic est bon.

Langue pileuse
Langue pileuse

La leucoplasie chevelue est causée par le virus d’Epstein-Barr et se présente sous la forme de plaques unilatérales ou bilatérales, asymptomatiques, blanches et rugueuses qui se situent généralement sur les surfaces latérales de la langue. Elle se produit le plus souvent chez des patients séropositifs, mais peut aussi apparaître chez tout patient immunodéficient. La leucoplasie chevelue ne requiert pas de traitement, mais elle doit alerter le praticien sur l’état d'immunodéficience du patient.

Pour visualiser l’arbre décisionnel pour les lésions de la muqueuse buccale, cliquer sur l’une des options suivantes.