Les sourires de demain
Le processus de la cariogenèse

Auteur(s) du cours : American Academy of Pediatric Dentistry

Le processus de la cariogenèse

L’émail est composé de cristaux minéralisés dans une matrice organique. Cette structure unique procure des canaux par lesquels circulent les minéraux, comme le calcium, le fluorure et les acides.

Nous ne voyons plus la carie comme une simple progression linéaire incontrôlable allant de la déminéralisation acide à une lésion clinique. Nous savons maintenant que le processus de formation des caries est dynamique et comprend une déminéralisation continue et une reminéralisation intermittente.

La structure de l’émail
Structure de la dent
Copyright © 2017 American Dental Association. Tous droits réservés. Réimprimé avec autorisation.

Normalement, il existe un équilibre entre la perte de minéraux (déminéralisation) et le gain de minéraux (reminéralisation). La déminéralisation se produit lorsque l’acide réduit le pH de la surface de la dent. À cause de cette déminéralisation, le calcium, le phosphate et les autres minéraux s’échappent de l’émail et créent une lésion sous la surface.

Émail déminéralisé
Micrographie d’émail déminéralisé
Lésion sous la surface
Illustration d’émail déminéralisé

La reminéralisation est la réaction opposée. Durant la reminéralisation, les minéraux sont redéposés dans la lésion sous la surface. Le fluorure, même à faible concentration, peut améliorer la reminéralisation de l’émail et même former une structure cristalline plus résistante aux caries.

Durant le processus de déminéralisation et de reminéralisation, les caries de l’émail peuvent être renversées si la surface externe de l’émail est toujours intacte. Une fois la couche externe perdue, le potentiel de reminéralisation est aussi perdu et il faut restaurer la dent pour retrouver sa forme précédente.

Émail reminéralisé (Remarque : couche externe intacte et zone de reminéralisation.)
Émail reminéralisé
(Remarque : couche externe intacte et zone de reminéralisation).

Rôle de la salive
Le flux et la capacité de dilution, de tamponnage et de reminéralisation de la salive sont aussi des facteurs critiques qui influent, et en quelque sorte régularisent, la progression et la régression de la maladie. Si l’environnement buccodentaire est équilibré et favorable, la salive peut contribuer au renforcement de la dent en lui procurant les éléments nécessaires pour construire une structure d’apatite résistante.