Les sourires de demain
Le régime alimentaire

Auteur(s) du cours : American Academy of Pediatric Dentistry

Le régime alimentaire

Tous les aliments solides et liquides contenant des glucides fermentables sont potentiellement cariogènes. Les bactéries qui forment les acides, comme les bactéries Streptococcus mutans, commencent immédiatement à décomposer le sucrose de la nourriture, contribuant ainsi potentiellement au développement de caries.

Les sucres sur la surface des dents sont transformés en acide en quelques secondes après l’ingestion. Ces acides déminéralisent la dent. S’il n’est pas dérangé, l’acide produit par l’ingestion de sucre peut rester dans la bouche jusqu’à 2 heures. Durant cette attaque acide, le pH de la plaque diminue, passant de son niveau normal de 6,2 à 7 à un pH de 5,2 à 5,5, niveau où se produit la déminéralisation.

La consommation de nourriture solide ou liquide produisant des caries réduit le pH buccal à un niveau qui rend l’émail susceptible aux caries. Ces expositions fréquentes peuvent diminuer le pH à un niveau où se produit la déminéralisation plusieurs heures par jour.

L’alimentation et les caries dentaires :
Alimentation et caries dentaires

De la même manière, la texture de la nourriture influe également sur la durée de la déminéralisation. Les aliments qui se dissolvent plus lentement resteront sur la surface de la dent plus longtemps. Les collations collantes et adhésives et les glucides à dissolution lente comme les raisins secs, les fruits séchés, les roulés aux fruits, les bananes, les caramels, les fèves en gelée ou les sandwiches au beurre d’arachide et à la confiture peuvent mener à des caries lorsqu’elles sont consommées régulièrement. Des aliments moins adhérents comme des fruits crus et frais (des pommes, par exemple) et des légumes crus stimulent la production de salive tout en retirant mécaniquement la plaque également.

Les personnes responsables du nourrisson ou du jeune enfant devraient comprendre la relation entre l’alimentation, les habitudes alimentaires et les caries afin d’éliminer ou de réduire le risque que l’enfant développe des caries. Après l’éruption de la première dent primaire, il est possible de prévenir la carie de la petite enfance en laissant l’enfant boire du biberon ou en l’allaitant seulement à l’heure normale des repas. Il faudrait recommander à ces personnes d’établir une habitude de trois repas réguliers par jour. Les collations entre les repas devraient être limitées et être constituées d’aliments à forte densité nutritive à faible pouvoir cariogène, comme des viandes, des œufs, du fromage, des légumes crus, des fruits frais ou emballés dans l’eau, du maïs soufflé et des noix.