Les perceurs

La décision de faire toute modification corporelle ne doit pas être prise à la légère. Le client doit être pleinement conscient de l’impact d’une telle décision et de l’importance de faire des choix judicieux. L’un de ces choix est la sélection de la personne qui fera le perçage. L’Association of Professional Piercers et autres organismes font les recommandations suivantes.8,11,21,22

  • Le perceur doit posséder des connaissances sur l’anatomie, les conditions médicales, la stérilisation et les mesures anti-infectieuses, la prévention et le traitement des complications et les procédures d’urgence médicales
  • Visitez le salon de perçage avant de vous faire faire un perçage. Examinez l’emplacement pour vérifier ce qui suit (Figure 27) :
Figure 27. Salle de perçage.
fig27
  • Le perceur porte-t-il des gants, un masque et un ‘sarrau;’ ouvre-t-il les articles stériles devant vous; utilise-t-il des articles jetables dans la mesure du possible et ceux-ci semblent-ils propres?
  • L’endroit semble-t-il propre, y a-t-il une salle de traitement à part ou une section de stérilisation et de mesures anti-infectieuses dédiées?
  • Le perceur est-il sympathique et prêt à répondre à toutes vos questions et à vous montrer des photographies de son travail, dont des photos prises immédiatement après le perçage et lors d’une visite de suivi ultérieure? Les perçages semblent-ils être bien centrés et inclinés? Les perçages mal posés peuvent causer des frottements, se coincer ou accumuler des débris. Utilise-t-il des bijoux de qualité? Les résultats vous semblent-ils esthétiques?
  • Parle-t-il de vos antécédents médicaux et mentionne-t-il les risques possibles? La prévention des complications commence par un candidat en santé. Les questions sur les antécédents médicaux devraient porter sur les allergies, les maladies systémiques telles que les maladies cardiaques et le diabète non contrôlé ou d’autres conditions qui peuvent prédisposer le client à une infection. Il devrait demander aux clientes s’il se peut qu’elles soient enceintes. Les perceurs professionnels ne feront pas de perçage si une cliente est enceinte en raison des complications potentielles associées aux infections.
  • Le studio a-t-il des bijoux de qualité stériles?
  • Les instructions d’entretien du site du perçage ont-elles été mentionnées verbalement et fournies par écrit?
  • Le perceur est-il disponible pour une visite de suivi et pour répondre à vos questions après la séance de perçage?
  • Le salon est-il en faveur d’un perçage chez soi? L’Internet renferme de nombreuses vidéos et des sites sur la façon de faire un perçage soi-même à la maison, mais il ne mentionne pas les risques qui en découlent. La personne qui fait son propre perçage ne possède habituellement pas les connaissances sur l’anatomie, les mesures anti-infectieuses ou autre information nécessaire pour un perçage plus sécuritaire.
  • Le salon permet-il que la procédure soit filmée ou photographiée? Ces procédures pourraient ensuite être publiées sur Internet et inciter les personnes à faire leurs propres perçages à la maison. Les perceurs professionnels ne le permettent habituellement pas et ils estiment que cela pourrait les distraire pendant qu’ils travaillent.
  • Utilisent-ils un fusil de perçage? Cet instrument sert à pousser le bijou à travers la peau et il pourrait être une source de contamination (Figure 28).
Figure 28. Les professionnels n’utilisent pas les fusils de perçage.
fig27 FR
  • Les certificats sanitaires sont-ils visibles ou disponibles? Tous les États américains exigent des perceurs qu’ils aient reçu une formation sur la réanimation cardiorespiratoire, sur les premiers soins et sur les pathogènes transmissibles par le sang. Certains États exigent des inspections périodiques du salon de perçage. Seuls quelques États exigent actuellement que le perceur possède un certificat ou une licence.
  • L’APP estime qu’un stage auprès d’un perceur professionnel compétent et expérimenté qui respecte les règles sanitaires est la meilleure façon d’apprendre l’art et la science du perçage. L’APP suggère ce qui suit pour le perceur débutant :
    • Participer à un séminaire de formation réputé d’une durée de quatre jours ou plus. Le cours devrait comprendre des conférences sur l’anatomie, la sécurité, l’hygiène, les techniques de perçage et des exercices pratiques.
    • Faire un stage d’au moins trois mois à temps plein pour se familiariser avec la stérilisation, la désinfection, la contamination croisée et autres problèmes de santé et de sécurité avant de faire un perçage.
    • Suivre une formation supervisée à temps plein de six mois à un an en tant que stagiaire avant d’obtenir le titre de perceur. L’endroit, le nombre de clients et les normes du salon contribueront à déterminer la durée du stage.
    • Observer toutes les procédures avant de les pratiquer et effectuer une nouvelle procédure uniquement sous la surveillance étroite d’un perceur de formation ou professionnel.
    • Apprendre à offrir un bon service à la clientèle, à choisir un bijou de qualité appropriée, à respecter les procédures d’entretien du site du perçage et à reconnaître les problèmes.