Acceptation publique des dentifrices thérapeutiques

Une perspective intéressante sur la sensibilisation du public et l’acceptation d’un dentifrice thérapeutique vient d’un article publié par la Harvard Business School. 19 Un rapport détaillé d’Unilever en 1959 fait l’observation suivante : « Malheureusement, le véritable dentifrice thérapeutique offrant un degré élevé de protection contre les caries dentaires reste un rêve, lequel ne se réalisera pas avant un certain temps. Si ce problème pouvait être résolu, cela pourrait nous donner un produit qui serait le meneur mondial. » Le développement et les tests du dentifrice Crest à la fin des années 1950 semblaient mener à un tel produit de rêve, mais une étude de marché en 1958 a démontré que ce dentifrice thérapeutique avait peu d’effet sur les parts de marché. Ce n’est que lorsque Crest a reçu le sceau d’acceptation de l’American Dental Association (ADA) que son produit a pu se distinguer de tous les autres dentifrices. Un total de plus de 40 essais cliniques a été mené avec le fluorure stanneux d’origine, ainsi que différents systèmes abrasifs, qui ont vérifié son efficacité. L’importance combinée de l’acceptation de l’ADA et de l’absence de produits thérapeutiques concurrents comparables a donné à la marque Crest l’occasion de devenir un leader du marché. En 1969, Colgate a également reçu l’approbation pour un dentifrice thérapeutique. Les dentifrices qui n’offraient que de simples bienfaits esthétiques se sont mis à offrir des bienfaits thérapeutiques, ce qui a déclenché une évolution de l’ensemble du marché. Un examen des parts de marché montre que les dentifrices offrant des bienfaits cosmétiques aux États-Unis représentaient près de 70 % du marché en 1960, mais seulement 11 % en 1985. De même, les marques se concentrant sur des effets thérapeutiques ne représentaient que 14 % du marché en 1960, mais ont bondi à 60 % en 1985, en plus de 19 % pour les produits combinés. Ce changement dans les parts de marché montre l’acceptation et la demande énormes du public pour les dentifrices thérapeutiques qui se poursuivent aujourd’hui. Les marchés européens suivront bientôt, bien que ce soit le passage de Colgate à un dentifrice thérapeutique qui a ouvert la voie dans cette partie du monde. La santé des gencives était un autre domaine d’intérêt croissant dans les années 1980. Le principal acteur dans le secteur de la « santé des gencives » du marché du dentifrice était la société allemande Blendax. À l’instar de l’évolution des parts de marché aux États-Unis, les marques européennes de dentifrices cosmétiques ne représentaient que 10 % du marché en 1985. 19