Glossaire

abrasif – Une substance, comme la silice, qui est utilisée pour le polissage ou le nettoyage.

acidogène – Quelque chose qui produit de l’acide, comme des bactéries cariogènes.

antioxydant – Un composé chimique ou une substance qui inhibe l’oxydation.

astringence – Une expérience gustative, souvent un arrière-goût, qui fait plisser la bouche.

biodisponibilité – La mesure dans laquelle un médicament ou une substance est disponible pour le tissu cible après une administration.

carie – Une infection bactérienne qui se traduit par une déminéralisation, et, finalement, la destruction des minéraux de la dent.

cariogène – Qui contribue à la formation des caries.

cation – Un ion avec une charge positive.

chélateur – Composé chimique qui peut former plusieurs liaisons non covalentes à un seul ion métallique (p. ex., Ca2+), le séquestrant et l’empêchant de réagir avec son environnement.

covalente – En chimie, une liaison chimique formée par la mise en commun d’un ou plusieurs électrons, en particulier de paires d’électrons, entre les atomes.

cytoplasmique – La substance cellulaire située entre la membrane et le noyau de la cellule.

déminéralisation – Le processus chimique par lequel les minéraux dentaires sont retirés des tissus dentaires durs, c.-à-d. l’émail, la dentine et le cément. Ce processus se fait par dissolution par des acides ou par chélation, et le taux de déminéralisation peut varier en fonction du degré de sursaturation de l’environnement immédiat de la dent et de la présence (ou absence) de fluorure.

dissociation – Un processus général dans lequel les composés ioniques se séparent ou se divisent en petites particules, en ions ou en radicaux, le plus souvent de manière réversible.

enzyme – Protéine qui catalyse, ou facilite, les réactions biochimiques.

épidémiologique – Relié à l’incidence, la distribution et le contrôle d’une maladie dans une population.

fluorohydroxyapatite – Une structure cristalline dans la partie minérale de la dent (Ca10 (PO4)6 F2) résultant de la substitution des ions hydroxyle (OH-) dans la structure d’hydroxyapatite par des ions fluorure (F-). La fluorohydroxyapatite (aussi communément appelée fluoroapatite) est plus forte et plus résistante aux acides que l’hydroxyapatite.

fluorose – Un état anormal (comme une marbrure des dents) causé par une consommation excessive de fluor pendant la période de développement des dents permanentes.

gingivite – Inflammation des gencives qui se manifeste souvent par des saignements pendant le brossage et l’utilisation de la soie dentaire; la plus légère forme de maladie parodontale qui soit réversible.

hydrolyse – Une réaction chimique d’un composé avec de l’eau, ayant généralement pour résultat la formation d’un ou de plusieurs composés nouveaux.

hydrolyse enzymatique – Un processus de digestion au cours duquel les macromolécules sont séparées de la nourriture par l’addition enzymatique d’eau.

hydroxyapatite – Une structure cristalline (Ca10 (PO4)6 (OH)2) qui forme la majeure partie de la matière minérale composant la dentine et l’émail de la dent.

hypersensibilité dentinaire – Une courte douleur aiguë résultant de l’exposition de la dentine en réponse à un stimulus qui ne peut être attribué à toute autre forme de défaut dentaire ou pathologie. Ces stimulus sont généralement thermiques, évaporatifs, tactiles, osmotiques ou chimiques.

ions – Atomes ou molécules qui portent une charge électrique positive ou négative dans une solution Par exemple, le chlorure de sodium (NaCl, sel de table) dans l’eau se dissocie en ions Na+ et Cl-.

méta-analyse – Une technique statistique dans laquelle les résultats de deux ou plusieurs études sont mathématiquement combinés afin d’améliorer la fiabilité des résultats. Les études choisies pour une inclusion dans une méta-analyse doivent être suffisamment similaires en ce qui concerne un certain nombre de caractéristiques pour que leurs résultats puissent être combinés avec précision.

oxydation – L’interaction entre les molécules d’oxygène et l’ensemble des différentes substances qu’elles peuvent rencontrer.

phosphoénolpyruvate – Un composé chimique important en biochimie qui est directement impliqué dans la glycolyse. Il s’agit également de la principale source d’énergie pour le système de la phosphotransférase.

plaque – Une communauté organisée de nombreux micro-organismes différents qui se forme dans un biofilm et qui est retrouvée sur la surface de la langue et toutes les surfaces dures dans la cavité buccale. La plaque dentaire est présente chez tout le monde et sa composition peut varier de micro-organismes tout à fait sains (commensaux) à très nuisibles (pathogènes), ce qui prédispose le patient à la carie dentaire ou à des maladies parodontales. Remarque : La plaque dentaire n’est pas composée de débris alimentaires et elle ne contient pas de débris alimentaires. La plaque dentaire ne peut être totalement éliminée que par des moyens mécaniques, comme le brossage des dents ou la prophylaxie.

prévalence – Le pourcentage de la population qui est touchée par une maladie particulière à un moment donné.

reminéralisation – Le processus chimique par lequel les minéraux dentaires sont réintégrés dans les tissus dentaires durs, c.-à-d l’émail, la dentine et le cément. Ce processus nécessite un environnement qui inclut une sursaturation en ions calcium et phosphate; il est amélioré en présence de fluorure et au pH approprié.

sursaturation – Contenant une quantité d’une substance supérieure à celle nécessaire pour la saturation.

système de la phosphotransférase – Une méthode utilisée par les bactéries pour l’absorption du sucre, où la source d’énergie est le phosphoénolpyruvate.

systémique – Concernant ou touchant l’organisme dans son entier.

tache extrinsèque – Tache sur la surface extérieure de la dent qui peut être enlevée par des procédures de nettoyage de routine. Elle est généralement composée de molécules chromogènes alimentaires et d’ions métalliques qui se lient ensemble dans la pellicule salivaire qui recouvre la surface exposée des dents.

tache intrinsèque – Coloration provoquée par la présence d’un pigment au sein de l’émail ou de la dentine. Les taches intrinsèques peuvent souvent être éliminées par des procédures de blanchiment.

tartre - plaque calcifiée – Un dépôt jaunâtre et dur sur les dents, comprenant des sécrétions organiques et des particules d’aliments déposées sous la forme de divers sels comme le carbonate de calcium.