Utilisation des dentifrices en tant que système de livraison

L’acceptation généralisée de l’utilisation de dentifrices pour l’amélioration de la santé buccodentaire a donné lieu à l’utilisation des dentifrices en tant que système de livraison efficace à la fois pour les agents cosmétiques et thérapeutiques. Cela est mis en évidence par la myriade de marques et de types de dentifrice disponibles dans les supermarchés locaux. L’une des difficultés avec l’utilisation de dentifrices ayant des effets protecteurs contre les caries pour offrir des avantages supplémentaires en matière de santé buccodentaire est la conservation des avantages d’origine de ce produit. Cela signifie que des tests poussés sont nécessaires lors de la formulation de produits aux multiples bienfaits afin d’assurer que chaque ingrédient est capable de fonctionner en présence des autres. Il s’agit de la même situation à laquelle l’utilisation des ingrédients actifs à base de NaF et des systèmes abrasifs calciques dans les premiers dentifrices a été confrontée, soit la compatibilité des ingrédients. Lors du développement et de la commercialisation de nouveaux produits, tous les fabricants ont dû tester leurs nouvelles formules afin de confirmer que le nouvel additif ou ingrédient n’interférait pas avec l’ingrédient « actif » existant, tout en offrant un nouvel avantage important. Le tableau 1 présente une chronologie des événements importants dans le développement de dentifrices cosmétiques et thérapeutiques. L’un des développements les plus intéressants a été l’ajout de dentifrices au bicarbonate de sodium sur le marché. Ce produit a été introduit par Church & Dwight et contenait du bicarbonate de soude comme système abrasif, qui a été traditionnellement utilisé par les générations précédentes comme un nettoyant dentaire populaire. La popularité de ces produits a entraîné la production de produits à base de bicarbonate de soude par tous les autres fabricants. Les produits de soins buccodentaires de Church & Dwight contenaient la plus grande quantité de bicarbonate de soude (65 %) comparativement aux produits de Colgate et de Crest qui n’en contenaient qu’environ 25 %. Bien qu’il ait été communément admis que les systèmes abrasifs à base de bicarbonate de soude étaient plus puissants, ils se sont finalement avérés être plus doux que les formules abrasives les plus couramment utilisées. 61

Tableau 1 Chronologie du développement des dentifrices.
1890 Colgate en tubes
1955 Crest commercialise le premier dentifrice thérapeutique avec SnF2
1960 Premier sceau de l’ADA pour Crest
1969 Colgate avec MFP reçoit le sceau de l’ADA
1979 Aim reçoit le sceau de l’ADA
1980 Crest se convertit au fluorure de sodium en raison de problèmes de formulation avec le SnF2
1985 Crest introduit le dentifrice Tartar Control
1986 Colgate introduit le contrôle du tartre avec le NaF comme ingrédient actif
1987 Introduction du dentifrice Aim Extra Force (1500 ppm)
1993 Mentadent avec NaF + bicarbonate de soude + peroxyde
1995 Crest Gum Care (avec SnF2 stabilisé)
1996 Colgate avec du triclosan et un copolymère
1998 Arm & Hammer avec du bicarbonate de soude pour le nettoyage et la prévention des taches
1999 Crest reçoit le premier sceau de l’ADA pour un dentifrice blanchissant avec un léger abrasif à base de silice
2001 Blanchiment amélioré avec un léger abrasif à base de silice
2002 Colgate Total Plus Whitening reçoit le sceau de l’ADA
2002 Introduction de la technologie de blanchiment à double action avec hexamétaphosphate de sodium
2004 Chambre à double action
2006 Crest PRO-SANTÉ, avec une nouvelle technologie combinant le fluorure stanneux et l'hexamétaphosphate de sodium, reçoit le sceau de l’ADA
2007 Crest PRO-SANTÉ est démontré comme efficace contre l’érosion dentaire
2015 Crest PRO-SANTÉ HD, un système en 2 étapes avec dentifrice au fluorure stanneux et gel blanchissant à base de peroxyde d’hydrogène, est introduit

Une autre innovation de produit qui a aidé à façonner le marché pendant des années est venue du désir du public pour des dents plus blanches. Les agents blanchissants étaient offerts dans le cabinet dentaire, mais pas en pharmacie en tant que produit en vente libre. L’une des premières revendications était l’élimination des taches extrinsèques par des agents de contrôle du tartre existant. Ces formules ont été optimisées et testées pour l’élimination des taches ainsi que pour le contrôle du tartre. Les taches intrinsèques requièrent normalement l’utilisation de peroxydes ou de carbamides qui ont la capacité de blanchir les dents et d’augmenter la « blancheur ». Les bandes Crest Whitestrips ont marqué l’avènement des agents de blanchiment appliqués par le consommateur et a permis à l’individu de blanchir son sourire à la maison. 62 Les fabricants de dentifrices étaient également conscients de cet intérêt public pour un avantage cosmétique des produits de santé buccodentaire et des formules améliorées pour l’élimination des taches, la prévention des taches, la réduction du tartre et le blanchiment sont devenues disponibles sur le marché. Depuis la fin des années 1990, cet avantage cosmétique a toujours été au centre du développement du dentifrice. L’effet de blanchiment englobe la fonction de nettoyage initiale des dentifrices, tels que l’élimination du tartre et des taches, mais peut également inclure des agents détachants intrinsèques. Une technologie de blanchiment à double action basée sur les dentifrices au fluorure de sodium s’est développée de ces premiers efforts. 63 L’un des ajouts les plus récents dans le domaine du blanchiment des dents est un système de produits en deux étapes qui offre la gamme unique de bienfaits des dentifrices à base de SnF2 stabilisé à l’étape 1 et un gel à base de peroxyde d’hydrogène à l’étape 2 pour polir et blanchir les dents. Le système offre une réduction de la gingivite comparable aux résultats obtenus avec la chlorhexidine, mais avec des avantages importants pour le blanchiment. 64,65

À mesure que les produits de soins buccodentaires continueront d’évoluer, nous pouvons nous attendre à voir des combinaisons et des approches encore plus intéressantes à l’avenir, chaque itération ayant pour but d’améliorer la performance du produit ou d’augmenter le nombre de bienfaits en matière de soins buccodentaires. Alors que certains de ces futurs produits peuvent provenir de combinaisons uniques d’ingrédients actuellement utilisés, d’autres peuvent inclure des ingrédients entièrement nouveaux pour les produits de soins buccodentaires. Le tableau 2 énumère divers avantages et fonctions des ingrédients couramment utilisés dans les formules modernes de dentifrice.

Tableau 2 Avantages/fonctions des ingrédients du dentifrice.
Réduction des caries Fluorure de NaF, SMFP, SnF2
Antitartre Citrate de Zn, Pyrophosphate
Gantrez + Pyrophosphate
Hexamétaphosphate de sodium
Anti-Plaque/contre la gingivite Triclosan (0,3%) + Gantrez (2%)
SnF2 stabilisé + Citrate de Zn
Bicarbonate de soude + peroxyde
Triclosan + Pyrophosphate
Désensibilisant Nitrate de potassium - KNO3
Chlorure de strontium - SrCl2
Fluorure stanneux - SnF2
Érosion dentaire Fluorure stanneux - SnF2
Fluorure de sodium - NaF
Blanchiment Hexamétaphosphate de sodium
Abrasifs Alumine, silice, P2O7, DCPD
Décolorants Peroxyde, carbamide de Ca-Na
Détergents Sulfate de lauryle sodique Polyphosphates (hexamétaphosphate de sodium)
Émollients Bicarbonate de soude, glycérine, propylèneglycol
Enzymes Papaïne (protéolytique)
Pigment Dioxyde de titane

Les formules actuelles de dentifrice combinent souvent plusieurs ingrédients et, par conséquent, deviennent des formules aux multiples bienfaits. Récemment, des avantages ont été démontrés pour presque tous les domaines énumérés dans le tableau 2 en un seul produit. Par exemple, Colgate Total a été introduit dans les années 1990 avec 0,3 % de Triclosan, 2 % de Gantrez et 0,243 % de NaF avec un abrasif à base de silice. Des essais cliniques approfondis ont été effectués pour recevoir le sceau d’acceptation de l’ADA pour la protection contre la gingivite, la plaque et les caries. Des versions plus récentes de ce produit revendiquent une efficacité contre les caries, la plaque, la gingivite, le tartre, la mauvaise haleine et le blanchiment des dents. 66 Au lieu d’utiliser des ingrédients existants comme les légers abrasifs à base de silice pour le blanchiment, Procter & Gamble a développé une formule plus efficace pour l’élimination des taches et du tartre en utilisant l’hexamétaphosphate de sodium (figure 4), un adjuvant de surface calcique (CASAB). Des travaux ont été effectués in vitro59 in situ 67 et puis dans des études cliniques pour confirmer l’absence de toute perte d’efficacité en matière de réduction de la carie avec le nouveau polymère d’hexamétaphosphate (qui n’est pas abrasif). 68 Une des difficultés dans le développement de produits avec des agents CASAB est leur stabilité hydrolytique dans la phase aqueuse des dentifrices classiques. Le développement de la technologie d’emballage double phase a permis l’utilisation précoce d’ingrédients à base de polypyrophosphate comme l’hexamétaphosphate de sodium. 69

Figure 4.
Molécule d’hexamétaphosphate de sodium
Molécule d’hexamétaphosphate de sodium.

La poursuite du développement du système de blanchiment double a conduit à l’utilisation d’un système « Polyfluorite » breveté. Le système Polyfluorite contient du fluorure stanneux stabilisé combiné avec les avantages cosmétiques de l’hexamétaphosphate de sodium-CASAB (figure 5). Ainsi, le CASAB est utilisé pour inhiber la formation de tartre, blanchir par l’élimination des taches extrinsèques et empêcher la formation de taches, tandis que le fluorure stanneux du système Polyfluorite combat la plaque et la gingivite, assure une action antibactérienne de longue durée, protège contre la sensibilité, combat les caries et aide à rafraîchir l’haleine. Il s’agit de la formule du dentifrice Crest PRO-SANTÉ. Plus de 70 études ont été réalisées pour soutenir les avantages des ingrédients du système Polyfluorite. Une revue de cette technologie se trouve dans un article de Baig et He 70 dans la version en ligne du journal Compendium. Cette technologie a été la première à combiner des résultats prouvés en matière de réduction des caries, de réduction de la plaque dentaire, de baisse de la gingivite, de baisse de la sensibilité et de diminution du tartre. L’ADA a accordé son sceau d’acceptation à ce produit aux multiples bienfaits en 2006. Comme indiqué par le libellé du sceau, « L’acceptation du dentifrice Crest PRO-SANTÉ par le Council of Scientific Affairs de l’ADA est fondée sur sa constatation que le produit est efficace pour aider à prévenir et à réduire la carie dentaire, la gingivite et la plaque au-dessus de la marge gingivale, à soulager la sensibilité pour les dents par ailleurs normales et à blanchir les dents en éliminant les taches de surface, lorsqu’il est utilisé selon les instructions. » En 2007, il a été cliniquement démontré que ce dentifrice permettait également une réduction considérable de l’halitose (mauvaise haleine). 71

Figure 5.
Image comparant deux types de fluorure-SnF2 et d’hexamétaphosphate de sodium.
Avantages du fluorure stanneux stabilisé à 0,454 % et de l’hexamétaphosphate de sodium.

L’un des aspects les plus difficiles du développement des dentifrices consiste à s’assurer qu’il continue de répondre aux besoins changeants des consommateurs. Un exemple de ceci est la prévalence accrue d’érosion dentaire qui a été rapportée à l’échelle mondiale. 72 La plupart des chercheurs croient que la consommation excessive d’aliments et de boissons acides est une cause principale de ce nouveau problème. 73-75 L’ingestion excessive de substances acides, peu importe la source, peut éventuellement submerger la pellicule recouvrant les surfaces dentaires exposées, le mécanisme de protection naturel qui est conçu pour protéger les dents contre les dommages dus à l’ingestion de substances acides. 76 En conséquence, les dents peuvent devenir ramollies, et toute action abrasive sur ces surfaces dentaires lorsqu’elles sont ramollies peut entraîner une perte permanente de la matière minérale de la dent affectée. Même le mouvement répétitif de la langue sur ces surfaces attaquées par des acides s’est avéré être une source potentielle d’activité abrasive. 77 Les professionnels dentaires ont réussi à éloigner les consommateurs des boissons chargées de sucre qui peuvent entraîner la formation de caries. Cependant, les boissons gazeuses diètes, bien que meilleures du point de vue des caries, contiennent essentiellement la totalité des acides contenus dans leurs homologues sucrées. Du point de vue du potentiel érosif, il y a peu ou pas de différence entre les deux variétés de boisson. 78

Puisque le fluorure est bien connu pour sa capacité à renforcer l’émail, d’importantes recherches ont été effectuées pour déterminer si le fluorure est capable de renforcer les dents pour les protéger suffisamment contre les dommages érosifs causés par l’acidité. Beaucoup de ces études ont démontré que le fluorure, en général, fournit un certain avantage. Cependant, de plus en plus de recherches ont démontré des avantages uniques attribuables au fluorure stanneux par rapport à toutes les autres sources de fluorure utilisées. Bien que toutes les formes de fluorure aident à former une substance minérale plus forte dans la structure de la dent après une attaque carieuse sous la plaque, l’érosion dentaire se produit principalement sur les surfaces lisses des dents, en l’absence de plaque. Ainsi, le type d’attaque acide est très différent de celle qui se produit lors de la formation de caries. Le niveau de l’attaque ainsi que la concentration et le volume d’acide sont généralement beaucoup plus élevés au cours d’une attaque d’acide érosive. Le fluorure stanneux se distingue des autres fluorures en ce qu’il dépose, en plus de l’ion F- qui prévient les caries, une couche barrière protectrice invisible sur les surfaces exposées des dents qui se compose de précipité stanneux (d’étain). Cette couche barrière est très résistante aux acides et offre à la surface de la dent une couche supplémentaire de protection contre les attaques acides érosives. Le premier essai clinique qui a démontré les avantages préventifs d’un dentifrice contenant du SnF2 stabilisé (Crest PRO-SANTÉ) contre l’initiation et la progression de l’érosion dentaire a été publié en 2007. 79 Plus récemment, des études mécanistiques, des études de performance in vitro et des études cliniques humaines in situ ont toutes démontré de meilleurs avantages de protection contre l’érosion du fluorure stanneux stabilisé par rapport aux autres formules testées. Un numéro spécial du International Dental Journal (2014) a présenté une série d’études confirmant les bienfaits de protection contre l’érosion du dentifrice au fluorure stanneux stabilisé. 80-86 Fait intéressant, une étude récente a démontré que le potentiel de protection contre l’érosion d’un dentifrice à base de SnF2 stabilisé était considérablement supérieur à la protection offerte par certains des traitements au fluorure les plus populaires (5000 ppm F) disponibles. 87 Ainsi, des formules sont maintenant offertes qui fournissent non seulement tous les avantages principaux généralement attribuables au dentifrice, mais qui ont également prouvé leur capacité à fournir un nouvel avantage qui répond aux besoins en constante évolution des consommateurs (figure 5). Bien qu’il soit peu probable que les professionnels dentaires puissent inciter les consommateurs à cesser de boire des boissons acides, il est réconfortant de savoir que des thérapies sont disponibles pour aider à protéger ces consommateurs contre des choses qu’il leur est difficile de contrôler.

Cette mise à jour a montré que les forces du marché ont continué à développer des produits nouveaux et améliorés pour le consommateur. Les dentifrices thérapeutiques développés ont été responsables d’une grande partie de la réduction des caries dans le monde industrialisé. La question à savoir quelles nouvelles thérapies de soins buccodentaires attendent les consommateurs de l’avenir est ouverte à la spéculation. Plus important encore, les recherches ont continué à progresser, permettant d’identifier des possibilités d’offrir des profils d’avantages accrus ainsi que la confirmation de nouveaux avantages en ciblant les aspects mécanistiques clés des divers ingrédients actifs. La nanotechnologie deviendra-t-elle une composante importante dans le futur? L’utilisation de dentifrices en tant que système de distribution va-t-elle augmenter et s’étendre? Trouvera-t-on un système de livraison dans l’environnement buccal pour le cancer de la bouche ou les autres maladies systémiques? Nous n’avons qu’à attendre pour voir les nouveaux systèmes qui seront développés dans ce marché en constante évolution. Il sera intéressant de voir ce que le futur des soins buccodentaires inclura!